Se connaître. Se reconnaître. Se faire connaître.

Une année sans déficit à la Ressourcerie des frontières

Pur une première fois depuis 2011, la Ressourcerie des Frontières n’enregistre pas de déficit pour sa dernière année financière. C’est là un des principaux faits saillants du bilan de l’année 2017 et dont les grandes lignes ont été divulguées, jeudi, à l’occasion de l’assemblée générale annuelle. L’année 2017 s’est effectivement conclue par un surplus de 68 950 $, un résultat fort intéressant puisque le budget prévisionnel prévoyait un déficit de l’ordre de 65 000 $. Il faut dire que l’année 2017 a été marquée par d’importants changements à l’interne. Que ce soit sur le plan des finances, des opérations, des magasins (Coaticook et Magog) ou des ressources humaines, les changements furent concluants et s’annoncent prometteurs pour les années à venir. Pour la dernière année d’opérations, on a vendu 187 348 articles, soit une hausse de 46 % par rapport à 2016. Le nombre de transactions s’élève à 45 512, soit une augmentation de 25 % tandis que le montant des ventes atteint 538 993 $, ce qui représente une hausse de l’ordre de 13,5 %.