Se connaître. Se reconnaître. Se faire connaître.

Marché immobilier : vendre ou acheter ?

Au Québec et depuis la dernière année, on observe une forte augmentation des prix des propriétés. L’offre, la demande et les taux d’intérêt seraient les causes de ce débalancement qui provoque un phénomène extrêmement particulier auquel très peu de gens s’attendaient.


Selon deux agentes immobilières de la région, on remarque aussi une importante augmentation des ventes. Juste en mars dernier pour l’Estrie, on parle d’une augmentation de 75% de ventes comparées à mars 2020.
De plus, les prix des maisons dans la région de Coaticook ont rapidement augmenté. La moyenne est passée de 178 000$ en 2019 à 235 000$ en 2021. C’est une augmentation de 25%.

Pour l’agente immobilière et résidentielle chez Royal LePage, Tanya Kaeslin, ce sont deux facteurs qui seraient la cause de cette flambée de prix, je vous invite à l’écouter.


l’agente immobilière chez Royal LePage, Tanya Kaeslin

Même constatation du côté de Martine Lebel, qui est agente immobilière. Pour elle c’est aussi dû à la situation actuelle et au télétravail qui fait en sorte que le prix des maisons est influencé par le manque de propriétés à vendre et parce qu’il y a de nouveaux résidents qui veulent s’établir dans le secteur ici à Coaticook.
Malgré le marché vraisemblablement vendeur, vaut-il mieux vendre ou acheter en ce moment ?



Par contre, il faut faire attention à certains pièges lorsqu’on veut vendre. Comme l’a mentionné Martine Lebel, le vendeur devra ensuite s’assurer d’avoir une propriété ou demeurer. Aussi, avec le marché à la hausse, le vendeur qui devient acheteur risques probablement de payer la prochaine propriété plus cher qu’a l’habitude, donc Martine Lebel prône la patience et demande à ces clients de vraiment réfléchir avant de vendre.


Un autre piège à éviter est de vouloir aller trop rapidement. Et de sauter des étapes lors de l’achat. Il faut donc faire attention à la négligence au niveau de l’inspection qui est une étape primordiale pour un acheteur et encore plus pour un acheteur de première propriété. Aussi, il est c’est important de bien lire tous les documents comme la déclaration du vendeur qui est le document le plus important ainsi que le certificat de localisation.


En terminant, ne vous attendez pas à voir le marché baisser dans les prochains mois, voire quelques années. Comme le taux d’intérêt ne devrait pas bouger d’ici 2023 le marché va rester très intéressant pour les acheteurs. Par contre, on ne sait jamais avec le marché immobilier, je vous invite à écouter Martine Lebel justement sur cet aspect.


Agente immobilière chez Lebel agence immobilière, Martine Lebel