Se connaître. Se reconnaître. Se faire connaître.

Des préposés et infirmières auxiliaires essoufflés

Des préposés, infirmières auxiliaires et infirmières (infirmiers) sont sortis dans la rue, hier, devant le CHSLD de Coaticook, afin de signifier leur ras-le-bol face à la situation dans le milieu de la santé. Par ce geste, ceux-ci désiraient dénoncer la surcharge de travail qu’ils doivent subir. À l’instar de ce qui se passe dans d’autres institutions de santé, les infirmières et préposés du CHSLD de Coaticook se voient forcés de faire beaucoup de temps supplémentaire, notamment la fin de semaine. Ici, comme ailleurs au Québec, on observe de l’épuisement professionnel. À Coaticook, on parle d’un ratio d’une infirmière-auxiliaire pour 9 patients. Pour une infirmière, la tâche est imposante, celle-ci se retrouvant à la charge de tout un étage, soit approximativement 36 bénéficiaires.